Un royaume en dérive, un conflit entre humains et sorciers et une disparition mystérieuse. Trouverez-vous votre place à Corona ?

 
Le deal à ne pas rater :
ASOS Soldes : -20% en plus sur les Soldes avec ce code promo
Voir le deal

Partagez
 

 Lost in the dark ; where's the big bad wolf ? ✖ Mareena & Oz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
★ Moi j'ai un rêve ! ★

Lost in the dark ; where's the big bad wolf ? ✖ Mareena & Oz Empty
MessageSujet: Lost in the dark ; where's the big bad wolf ? ✖ Mareena & Oz   Lost in the dark ; where's the big bad wolf ? ✖ Mareena & Oz EmptySam 16 Sep - 22:51

Shall we mention the rain too ?
Eidel, Mareena & Oz

D’une main légère et appliquée, Eidel termine de nouvelles étiquettes pour ses pots de verre dans lesquels elle conserve ses plantes et poudres. Une journée passée à faire l’inventaire, à marquer soigneusement les ingrédients dont elle devra se munir ou faire pousser dans son jardin. Ses yeux se lèvent du dernier bocal qu’elle vient de déposer sur l’une des étagères encombrées (mais propres !), elle peut apercevoir que le jour commence lentement à se poser, que le ciel descend dans le ciel légèrement encombré de quelques nuages. La sorcière jette un coup d’oeil à sa liste, il lui faudrait de nouvelles lucioles ainsi que quelques fleurs qui n’éclosent que de nuit, peut-être est-ce l’occasion de sortir prendre l’air après avoir passé une journée enfermée dans son atelier. Assis sous la table d’apothicaire, la loutre d’Eidel est allongée de tout son long et semble prise d’une grosse fatigue… Qui passera une fois que la brune se sera levée de sa chaise pour récupérer le matériel nécessaire à sa cueillette. Tiens, l’animal lève une oreille, puis la deuxième, avant de courir vers la porte en couinant de toutes ses forces, faisant rire sa maitresse au passage. Quel sacré animal, Pip ! Débordante d’énergie, toujours prête à jouer ou à faire la sieste lorsqu’elle n’en a pas envie. La sorcière attrape sa sacoche en cuir dans laquelle elle range sa faucille dont la lame est en argent, un bocal qui servira à récupérer les insectes ainsi qu’une toute petite lanterne qui lui sera utile à la nuit tombée. Il ne lui faut pas grand-chose ce soir, elle ne compte pas partir longtemps mais devra s’aventurer assez loin. D’un geste de la main, elle fait glisser sa longue cape rouge sur ses épaules, rabat le capuchon sur ses longues boucles défaites puis finit enfin par quitter la chaumière, pieds nus comme à son habitude. A l’extérieur, elle prend une grande inspiration, remarque que l’air est un peu lourd, chargé en humidité. Tiens, il risque de pleuvoir, se dit-elle tout en verrouillant la porte derrière-elle.

La sorcière et la loutre s’avancent entre les arbres ; la petite créature court partout, saute entre les racines sans jamais prendre trop de distance avec sa maitresse. Eidel ne peut comprendre pourquoi les humains portent des chaussures, lorsqu’ils ne sont plus dans l’une de leur ville ou village désagréable, c’est tellement agréable de sentir le sol de la forêt sous ses pieds. Ou alors est-ce juste elle qui aime cette sensation ; on lui a souvent dit qu’elle était un peu bizarre, ses amis les premiers. M’enfin, ils ne se comptent que sur les doigts d’une main puis ils sont tout aussi étranges… Aux yeux de la brunette. De temps à autre, elle fait une rapide halte pour redonner de la vigueur à quelques plantes en piteux état avant de reprendre son chemin, en remontant en direction du soleil couchant. Il y a un endroit parfait pour chasser les lucioles, un endroit où sa mère l’amenait lorsqu’elle n’était qu’une toute petite fille. Elle a encore de vifs souvenirs de ces instants auprès de Liebe, lorsqu’elle la suivait comme une ombre et la regardait toujours avec de grands yeux admiratifs. La nuit a finalement fini par tomber, Eidel et Pip débouchent sur une toute petite clairière envahit de hautes herbes. Il n’y a qu’à faire quelques pas pour que des centaines de petites créatures luminescentes s’envolent dans les airs. La loutre saute en l’air, tente d’attraper certaines lucioles mais échoue. Quand elle était gamine, Eidel courait dans tous les sens afin de faire jaillir les insectes, tandis que sa mère les recueillait dans un pot en verre. Pip se charge très bien de déloger les lucioles des hautes herbes, permettant ainsi à la sorcière de récupérer assez d’insectes dans son bocal tandis que d’autres se retrouvent à l’intérieur de la lanterne et seront libérées plus tard. La brunette reste là, à regarder le spectacle des lucioles.

Jusqu’à ce que Pip ne parte en courant à l’opposé.

« Pip ! » S’écrit Eidel.

La sorcière s’élance dans les hautes herbes pour tenter de rattraper la loutre. Qu’est-ce qu'il peut bien lui prendre ? L’animal est agile, court vite et sans qu’elle ne s’en rend compte, Eidel s’éloigne de la zone de la forêt qu’elle connait le mieux pour s’aventurer dans les parties obscures dans lesquelles elle ne s’est jamais rendue.

« Pip ??! Reviens ! Piiiiiip !! »

La pluie s’est mise à tomber, comme elle l’avait prédit et aucune trace de l’animal. Où peut-il bien être passé ?
Revenir en haut Aller en bas
Ellerina Blumenthal
STAFF ~ administratrice
Ellerina Blumenthal
★ Moi j'ai un rêve ! ★
MESSAGES : 1178
INSCRIPTION : 02/03/2017
AVATAR : Adelaide Kane
Lost in the dark ; where's the big bad wolf ? ✖ Mareena & Oz 1522934588-tumblr-nll2q31hez1qiyullo7-250

STATUT : Bientôt mariée, c'est du moins ce que souhaiterait son père. Mais Ella n'a pas l'intention de se faire passer la bague au doigt de si tôt !
CAMP : Neutre
MÉTIER : Elle fait partie d'une des familles les plus nobles du royaume, elle ne travaille pas, voyons !
HUMEUR : Changeante. Elle peut se montrer charmante comme détestable selon son bon vouloir.
COMPÉTENCES / POUVOIRS : Ellerina est capable de produire des flammes dans le creux de sa main et de les projeter autour d'elle. Lorsqu'elle se concentre, elle peut aussi agrandir un feu qui brûle déjà ou les flammes des bougies.
AVIS SUR LA DISPARITION DE LA PRINCESSE : Elle ne portait pas Eleanora dans son cœur mais la disparition de cette dernière l'inquiète tout de même. Maintenant que la sécurité du royaume est à nouveau menacée, Ellerina redoute une seconde Purge.


ÉNERGIE:
Lost in the dark ; where's the big bad wolf ? ✖ Mareena & Oz Left_bar_bleue100/100Lost in the dark ; where's the big bad wolf ? ✖ Mareena & Oz Empty_bar_bleue  (100/100)

Lost in the dark ; where's the big bad wolf ? ✖ Mareena & Oz Empty
MessageSujet: Re: Lost in the dark ; where's the big bad wolf ? ✖ Mareena & Oz   Lost in the dark ; where's the big bad wolf ? ✖ Mareena & Oz EmptyMer 27 Sep - 17:07

lost in the dark...

Autour d'elle, des voix chuchotent. Au départ, ce n'est qu'un doux murmure, un bruit qu'elle entend à peine et puis soudain, cela devient assourdissant, comme si toutes les personnes présentes dans la salle se mettent à parler en même temps. On la dévisage, on la montre du doigt, on rit d'elle. Elle essaye de distinguer des visages connus parmi cette foule hostile mais elle ne reconnaît personne. Elle est seule.
Elle tire nerveusement sur les pans de sa longue jupe à volants pour essayer de masquer sa gêne mais soudain, elle réalise que ses mains ne rencontrent que le vide. Sa jupe a disparu et elle est nue devant l'assemblée de nobles réunie autour d'elle. Les rires ont laissé place à des expressions figées d'horreur. Tremblant de tout son corps, elle passe sa main derrière son dos et ses doigts heurtent la peau meurtrie et défigurée de sa cicatrice. « Qu'elle est laide ! » hurle soudain une femme à la bouche un peu trop rouge. Une autre surenchérit immédiatement. « Un vrai monstre. » Cette voix... Mareena frémit. « Mère ? » Elle tend une main vers cette femme qui l'a autrefois serrée dans ses bras et protégée de tous les dangers. « Mère, je vous en prie, ne me repoussez pas, pas vous ! »
Mais au lieu de la laisser venir à elle, sa mère s'avance, l'air menaçant, en compagnie de tous les autres nobles présents. Ils entourent peu à peu Mareena qui se retrouve prise au piège et suffoque soudain à l'idée d'être si près d'eux. Dans un geste désespéré, elle lève ses mains et en jaillissent un filet d'eau qui se transforme bien vite en une gigantesque vague. Mais au lieu de recouvrir ses ennemis, l'eau forme un bouclier autour de Mareena... avant de se retourner contre elle et de l'engloutir complètement. Elle veut hurler mais l'eau l'en empêche. Ses poumons brûlent, elle ne voit rien, elle ne peut plus respirer, elle ne peut plus...


(...)

Se réveillant en sursaut, Mareena mit de longues minutes avant de réaliser ce qui venait de se passer. Ce n'était qu'un rêve. Un simple rêve. Après une journée particulièrement longue et éprouvante, la jeune fille s'était endormie la tête dans ses bras, encore assise à la table de la salle à manger. A côté d'elle, son bol de soupe était devenu glacé et la température de la maison s'était rafraîchie : la nuit était tombée et l'automne avait déjà fait son nid au cœur des demeures de Corona. Poussant un profond soupir, la guérisseuse se leva et étira lentement ses muscles endoloris, essayant de chasser de son esprit le mauvais rêve qu'elle venait de faire. Ce n'était pas la première fois qu'elle rêvait que sa magie se retournait contre elle mais cela n'avait jamais été aussi réel. Elle avait réellement eu l'impression de se noyer et elle ne parvenait pas à se défaire de cette étrange sensation, comme si ce cauchemar était une sorte de prémonition. Elle revit soudain son père, pendu au bout d'une corde, et étouffa un cri de panique. Il fallait qu'elle sorte d'ici ou elle allait devenir complètement folle. Sans Franz, sans sa présence rassurante et ce sourire qu'il n'adressait qu'à elle, elle se sentait lentement glisser vers la folie. Elle dormait peu, ses songes étaient peuplés d'horribles cauchemars et elle devenait affreusement paranoïaque. Oui, elle devait s'échapper quelques heures de cette maison vide qui lui rappelait sa solitude et ses échecs. Enfilant son manteau de laine, elle passa une main dans ses cheveux défaits et sortit de la maison, non sans avoir caressé une dernière fois son chat qui la regardait d'un air malheureux. « Je reviens tout à l'heure, pas de panique. Tu sais bien que je ne t'abandonnerais jamais. » Sans un regard pour la demeure pour qu'elle quitta, Mareena prit le chemin de la forêt, priant pour y trouver un peu de paix et de tranquillité.

Pendant près d'une heure, la jeune femme se promena, s'aventurant pour la première fois un peu plus loin que d'habitude. Était-ce l'absence de Franz ou les récents évènements de Corona qui la rendaient plus hardie que d'ordinaire ? Peu importe, elle était visiblement d'humeur à explorer la forêt sombre de Corona et rien ne pourrait l'en empêcher. Enfin... La pluie commençait à tomber en fines gouttes lorsqu'un animal surgit brusquement de derrière un fourré, la faisant sursauter. Elle ne reconnut pas tout de suite la bestiole mais lorsqu'elle entendit un cri familier, elle fut immédiatement rassurée. « Eidel ? » La jeune apothicaire faisait partie de ses amis ; en effet, Eidel lui avait sauvé la vie il y a dix ans lors de la Purge et depuis, une amitié s'était nouée entre les deux sorcières. Mareena aimait sa douceur, sa gentillesse et sa légèreté : Eidel se moquait des conventions et assumait aisément son statut de sorcière, ce que Mareena lui enviait.
L'animal qu'elle avait brièvement aperçu était donc Pip, la loutre d'Eidel et apparemment, l'animal  n'était pas des plus obéissants ce soir-là. « Elle est partie dans cette direction ! » expliqua Mareena à d'Eidel qui venait d'arriver, l'air essoufflé. Bien décidée à aider son amie, elle se lança également à la poursuite de Pip. Ce ne fut qu'au bout d'une dizaine de minutes, après une courte poursuite effrénée à travers la forêt, que Mareena réalisa qu'elles s'étaient éloignées du sentier traditionnel pour s'enfoncer dans une partie de la forêt bien plus obscure. Ici, les plantes poussaient sauvagement et très vite, le jupon de Mareena s'accrocha dans les ronces et les branches qui jonchaient le sol.

○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○


She has the mindset of a queen and the heart of a warrior. She is everything all at once and too much for anyone who doesn't deserve her.
Revenir en haut Aller en bas
Oz Wiesemann
Habitant de Corona
Oz Wiesemann
★ Moi j'ai un rêve ! ★
MESSAGES : 297
INSCRIPTION : 05/09/2017
AVATAR : Lee Pace
Lost in the dark ; where's the big bad wolf ? ✖ Mareena & Oz Hv7kfDr

STATUT : Célibataire
CAMP : Neutre
MÉTIER : Scieur de bois
HUMEUR : Difficile


ÉNERGIE:
Lost in the dark ; where's the big bad wolf ? ✖ Mareena & Oz Left_bar_bleue100/100Lost in the dark ; where's the big bad wolf ? ✖ Mareena & Oz Empty_bar_bleue  (100/100)

Lost in the dark ; where's the big bad wolf ? ✖ Mareena & Oz Empty
MessageSujet: Re: Lost in the dark ; where's the big bad wolf ? ✖ Mareena & Oz   Lost in the dark ; where's the big bad wolf ? ✖ Mareena & Oz EmptyJeu 28 Sep - 1:13


Lost in the dark ;
where's the big bad wolf?

J’avais dit que je rentrerais avant la nuit, ce n’est pas le cas. Après une longue, longue journée de travail à courir partout dans la ville pour livrer des tas de bois plus gros que moi, je suis éreinté. Fort heureusement, c’est sur un bon ami que je suis tombé en terminant mon job. D’après ses conseils, sages conseils, il est temps pour moi d’oublier un peu Lena et Erika pour prendre du bon temps. Après tout, elles sont bien capables de se débrouiller une soirée sans moi. Convaincu par une argumentation qui n’a pas duré plus de cinq minutes, j’ai emboité le pas de mon ami pour rejoindre une taverne de la ville. Et puisque c’est une occasion rare, j’en profite à fond. La bière coule à flot alors que nous discutons tranquillement dans un coin calme. Je n’ai pas l’habitude de boire, faute de personnes avec qui m’adonner à la boisson, alors je sens rapidement que ce breuvage me fait un drôle d’effet. Peu à peu, il y a ma vue qui se voile légèrement, et puis j’entends moins bien aussi. Je crois. Alors que je raconte tout ce qui me passe par la tête, un sourire idiot se greffe au visage de mon ami. Moi-même, je souris bêtement, sans trop savoir pourquoi. Et le temps passe. Et quand je jette un coup d’œil à l’extérieur, la nuit est déjà tombée. Il n’est pas encore trop tard, je crois, mais la fatigue pèse sur mes épaules et mes paupières se font lourdes.

Il me faut un certain temps pour bouger mon grand corps, me traîner jusqu’au comptoir pour payer, et finalement retrouver l’air frais de la rue. Les passants se font plus rares et les lumières sont allumées dans les maisons. Il est temps pour moi de rentrer, alors je ne suis pas mon ami pour goûter l’alcool qu’il fabrique lui-même. Je n’ai pas besoin de ca, alors que j’ai déjà du mal à mettre un pied devant l’autre. D’un pas hésitant donc, je prends le chemin du village. Le ciel est opaque et le vent s’est levé. Le contraste avec la chaleur étouffante de la taverne est saisissant. Un frisson court sur ma peau alors que j’essaie de me réchauffer. Peut-être qu’en marchant plus vite, ca ira mieux.

Je ne sais pas quelle énergie me porte. J’avance sans m’en rendre compte, d’un pas rapide bien qu’hasardeux. Je ne sais pas vraiment où je vais, je me laisse simplement porter par mon propre corps, encore persuadé que je vais réussir à gagner ma maison. Sûr que mes jambes connaissent la route.

Il y a pourtant cette idée saugrenue qui me vient à l’esprit quand les premières gouttes de pluie se mettent à tomber. Je suis glacé, et l’idée de rester plus longtemps sous l’averse me déplaît grandement. Alors que je suis sérieusement en train de me dire que je devrais courir, un chemin s’ouvre sur ma droite. Un chemin dans la forêt. Je ne sais pas où il mène, je crois que je ne l’avais jamais vu avant, en fait. Ou si. Je ne sais plus, mais à cet instant, les arbres semblent fabriquer un abri merveilleux contre la pluie. Après une seconde d’hésitation, je pose un pied sur le chemin. C’est sûrement un raccourci !

Ou peut-être pas. Il se trouve que je n’ai plus vraiment la notion du temps. Je vois surtout la forêt tourner autour de moi, et j’ai du mal à savoir si je vais dans la bonne direction. J’étais sûr que je rentrerais plus vite, c’est tout le contraire. Seulement je ne sais pas comment faire demi-tour. Non, je m’obstine. Même la pluie me semble plus agressive ici, alors que les feuilles des arbres la transforme en de grosses gouttes glacées. Alors puisque je ne sais plus quoi faire, je râle, je chantonne aussi. Mes doigts effleurent les arbres pour m’y retenir, comme s’ils allaient m’aider. Pourtant je ne m’arrête pas. J’espèrerais même arriver chez Eidel par hasard. Apercevoir sa petite maison doucement éclairée et frapper contre la porte en la suppliant de m’accueillir simplement pour attendre que la pluie passe…

J’imagine la douce chaleur d’une maison pour me réconforter. Le chemin est tellement long que j’ai à nouveau mal aux pieds. Pourtant, je ne suis pas au bout de mes surprises. Au détour d’un chemin, un bruit étrange me fait sursauter. Je baisse les yeux, le cœur battant, pour voir ce qui m’a agressé avec une voix si étrange. Pour voir une toute petite poule, qui me regarde avec le même regard ahuri que le mien. « Qu’est-ce que tu fais là, toi ? » Le petit animal semble incapable de me répondre, alors je me baisse un instant, en lui tendant la main. Si elle semble effrayée au début, elle finit par s’approcher. Doucement, je caresse les petites plumes rousses, et puis je finis par attraper la poule dans mes bras. Je ne sais pas pourquoi, mais je ne veux pas la laisser seule ici. La pauvre va se faire manger !

Ma poule dans mes bras, je reprends mon chemin. On marche pendant un moment, mais le temps me semble moins long. Accompagné cette fois, je raconte ma vie à la pauvre poule qui n’a rien demandé, mais elle m’écoute sans broncher. « T’as entendu ? » Soudainement, je m’arrête. Comme si la poule pouvait répondre. Je tends l’oreille, persuadé d’avoir entendu du bruit, à nouveau, entre les arbres. Est-ce que c’est encore une poule ? Un animal dangereux ? Partagé entre l’inquiétude – plus pour la poule que pour moi, il faut le dire – et la curiosité, je n’avance pas. Néanmoins, je ne peux m’empêcher d’appeler à voix haute. « Y a quelqu’un ?? » Sait-on jamais, peut-être que je trouverai quelqu’un de plus bavard que la poule…

EXORDIUM.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
★ Moi j'ai un rêve ! ★

Lost in the dark ; where's the big bad wolf ? ✖ Mareena & Oz Empty
MessageSujet: Re: Lost in the dark ; where's the big bad wolf ? ✖ Mareena & Oz   Lost in the dark ; where's the big bad wolf ? ✖ Mareena & Oz EmptyJeu 5 Oct - 23:07

Shall we mention the rain too ?
Eidel, Mareena & Oz

Pip est lancée, plus rien ne semble pouvoir arrêter la boule de poils qui court comme une folle. Et, derrière, loin derrière, Eidel. On va être honnête, Eidel ne court pas très vite, n’a pas de grandes jambes et de toute façon, la loutre a l’avantage de pouvoir glisser entre tous les obstacles, ce qui n’est pas vraiment le cas de la sorcière. Mais quelle mouche a donc piqué l’animal ?!
Eidel n’évite Mareena que de peu. Heureusement qu’une racine s’est interposée entre le pied de la sorcière et sa course folle car un peu plus et elle heurtait de plein fouet la jeune femme. Eidel reprend brièvement son souffle, hoche de la tête alors que son amie lui pointe du doigt la direction dans laquelle son animal s’est enfui. On repart. Courir, éviter les branches des arbres, faire attention à ne pas glisser sur le sol mouillé de la forêt. Ah ! Sûrement aurait-elle dû mettre des chaussures… Car voilà que l’endroit ne se fait plus aussi agréable, les plantes poussent n’importe comment, il y a des ronces aux pointes acérées qui peuvent aisément s’enfoncer dans la chair tendre des pieds de la petite brune. Qu’importe, cela se soigne ! Elle ne peut pas prendre le risque de laisser trop de distance entre elle et la loutre ; et si Pip venait à s’égarer ? Ah non ! La maison serait bien vide, sans la présence de l’animal aquatique.

Quelque chose coupe net Eidel dans sa lancée. Son corps vient percuter quelque chose qui se tient en plein milieu du chemin des deux sorcières ; la brune bascule en arrière pour tomber sur le sol, en plein dans une flaque d’eau. Sa lanterne roule au sol, se fissure et les lucioles qui étaient prisonnières s’en échappe : adieu la lumière. Ses paupières s’ouvrent et se ferment frénétiquement, sa bouche est légèrement entrouverte, il lui faut quelques secondes pour comprendre ce qu’il vient de se passer ; pour réaliser que Pip tourne autour d’une paire de chaussures qui sont bien familières à la jeune femme. Eidel lève les yeux pour les poser sur la grande et imposante silhouette.

« Oz ??! »

Elle se redresse, bat des bras car elle manque à nouveau de tomber à cause du sol glissant puis finalement se stabilise. Ses yeux sont emplis de curiosité, que diable fait-il dans la forêt ?! Mais ! Et Mareena ? Elle regarde tour à tour ses deux amis en secouant la tête :

« Mais enfin, que faites-vous tous les deux dans la forêt ? Il n’est pas prudent de se promener seul la nuit. »

On pourrait lui retourner la question sauf que l’apothicaire est une habituée des lieux, a toujours vécu dans la forêt et la connait parfaitement. Tout du moins… Presque parfaitement. Car présentement, cette partie de la forêt lui est inconnue. L’endroit est hostile, emplit de loups et autres prédateurs que l’on ne veut pas approcher… Des hommes, aussi. Plus dangereux que les animaux vivants dans les bois. Une odeur particulière pique le nez de la sorcière ; entre celle de la terre mouillée, de la pluie, il y en a une autre : l’alcool. Les mains sur les hanches, Eidel se tourne vers Oz.

« Oh, aurais-tu bu ? Serait-ce pour cela que tu t’es égaré dans la forêt et… Oh ! Que fais-tu avec cette adorable poule ? Comment s’appelle-t-elle ? Lena m’a pourtant dit qu’elle voulait un chien, pas une poule… »

Il y en a une autre, qui a repéré la poule et c’est Pip. Elle la regarde avec une grande envie : celle de la manger. Probablement. Eidel prend une grande inspiration pour reprendre sa contenance et arrêter de s’éparpiller dans tous les sens.

« Nous ne devons pas rester ici… Mais je dois avouer que je ne sais pas où nous sommes, je ne suis jamais venue dans cette partie de la forêt. Le ciel est trop couvert pour y voir les étoiles, je serais bien incapable de nous diriger dans la bonne direction. »

Des craquements retentissent, proches, Eidel sursaute et par réflexe, attrape l’une des mains de Oz pour la serrer fort. C’est un peu idiot, il est peut-être plus grand et plus fort qu’elle mais elle est bien capable de se défendre seule avec ses pouvoirs. Pourtant, elle n’a pas très envie de lâcher la main de son ami.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
★ Moi j'ai un rêve ! ★

Lost in the dark ; where's the big bad wolf ? ✖ Mareena & Oz Empty
MessageSujet: Re: Lost in the dark ; where's the big bad wolf ? ✖ Mareena & Oz   Lost in the dark ; where's the big bad wolf ? ✖ Mareena & Oz Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Lost in the dark ; where's the big bad wolf ? ✖ Mareena & Oz
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RS] Dark Fantasy [DVDRiP]
» Batman The Dark Knight Rises [DVDRiP]Action

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Lumières de Corona ::  Je veux entrer dans la danse ! :: ★ Les archives du royaume :: ★ Les rps terminés-
Sauter vers:  


Corona est de retour !
N'oubliez pas de vous recenser si vous souhaitez rester parmi nous.


Aidez nous à faire grandir le forum en laissant un message sur Bazzart ou sur PRD. Merci par avance !