Un royaume en dérive, un conflit entre humains et sorciers et une disparition mystérieuse. Trouverez-vous votre place à Corona ?

 
Le Deal du moment :
Pack PlayStation : Spider-Man Miles Morales PS5 + ...
Voir le deal
99.99 €

Partagez
 

 ONLY THE STRONG SURVIVE ~ libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ellerina Blumenthal
STAFF ~ administratrice
Ellerina Blumenthal
★ Moi j'ai un rêve ! ★
MESSAGES : 1178
INSCRIPTION : 02/03/2017
AVATAR : Adelaide Kane
ONLY THE STRONG SURVIVE ~ libre 1522934588-tumblr-nll2q31hez1qiyullo7-250

STATUT : Bientôt mariée, c'est du moins ce que souhaiterait son père. Mais Ella n'a pas l'intention de se faire passer la bague au doigt de si tôt !
CAMP : Neutre
MÉTIER : Elle fait partie d'une des familles les plus nobles du royaume, elle ne travaille pas, voyons !
HUMEUR : Changeante. Elle peut se montrer charmante comme détestable selon son bon vouloir.
COMPÉTENCES / POUVOIRS : Ellerina est capable de produire des flammes dans le creux de sa main et de les projeter autour d'elle. Lorsqu'elle se concentre, elle peut aussi agrandir un feu qui brûle déjà ou les flammes des bougies.
AVIS SUR LA DISPARITION DE LA PRINCESSE : Elle ne portait pas Eleanora dans son cœur mais la disparition de cette dernière l'inquiète tout de même. Maintenant que la sécurité du royaume est à nouveau menacée, Ellerina redoute une seconde Purge.


ÉNERGIE:
ONLY THE STRONG SURVIVE ~ libre Left_bar_bleue100/100ONLY THE STRONG SURVIVE ~ libre Empty_bar_bleue  (100/100)

ONLY THE STRONG SURVIVE ~ libre Empty
MessageSujet: ONLY THE STRONG SURVIVE ~ libre   ONLY THE STRONG SURVIVE ~ libre EmptyVen 8 Sep - 18:08


I guess I'll see you in the after light

Ses pas étaient si légers qu'on aurait pu croire qu'elle volait. Silhouette silencieuse, Mareena se faisait toute petite au creux de la nuit, espérant rentrer chez elle sans éveiller les habitants endormis. Dans sa main, elle serrait fermement la dague qu'elle gardait toujours dans un recoin de sa cape : lorsqu'on se promenait à travers le quartier pauvre de Corona, il était primordial d'avoir une arme pour se protéger. Avec son visage doux et son corps frêle, personne n'imaginait Mareena en guerrière et pourtant, elle savait parfaitement se servir de la lame. Après avoir été blessée lors de la Purge, elle s'était promise que plus personne ne poserait la main sur elle et si quelqu'un devait l'attaquer à nouveau, alors elle bondirait la première. C'était une partie d'elle qui ne lui plaisait pas toujours : elle était Mareena, la soigneuse compatissante qui guérissait la plaies mais elle ne pouvait complètement étouffer la soif de sang qui habitait en elle. Si tuer ne la réjouissait pas, cela ne la répugnait pas non plus. Elle n'hésiterait pas une seconde à dégainer sa lame si Franz était en danger par exemple et elle était persuadée qu'elle ne ressentirait aucune culpabilité.

Ce soir-là, elle s'était rendue tard au chevet d'une famille dont l'enfant en bas âge était gravement malade. Ses parents n'avaient pas les moyens de l'emmener à l'hôpital et Mareena avait fait tout ce qu'elle avait pu pour soulager l'enfant mais elle avait peu d'espoir concernant sa guérison. Elle était sortie de la petite chaumière les larmes aux yeux et la rage au ventre, sans adresser un regard à l'immense palais qui se dressait derrière dans l'obscurité et qui habitait des nobles heureux et en pleine santé. Elle était fatiguée de se sentir impuissante. Elle aimait son métier de tout son cœur mais elle savait qu'elle était parfois destinée à échouer. Et avec l'automne qui arrivait à grands pas, elle craignait déjà le retour des épidémies dans les foyers de Corona.
Perdue dans ses pensées, elle n'entendit pas tout de suite le bruissement de pas derrière. Mais au bout de quelques minutes, elle comprit que quelqu'un l'observait dans l'obscurité. Elle était encore bien loin de chez elle et la rue, complètement déserte, ne lui permettait pas de s'enfuir ou de trouver refuge. Consciente qu'il lui faudrait tôt ou tard faire face à son assaillant, elle s'arrêta net et dévoila lentement la dague qui brillait dans sa main. « Je suis armée. Et je sais parfaitement m'en servir. Alors je vous conseille de vous montrer si vous ne voulez pas que ça tourne mal. » Sa voix tremblait à peine mais en réalité, son coeur battait la chamade et ses genoux étaient aussi mous que de la gélatine. Elle était absolument terrifiée et savait bien que son petit numéro n’impressionnerait nullement un voyou venu la détrousser ou pire.

○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○


She has the mindset of a queen and the heart of a warrior. She is everything all at once and too much for anyone who doesn't deserve her.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
★ Moi j'ai un rêve ! ★

ONLY THE STRONG SURVIVE ~ libre Empty
MessageSujet: Re: ONLY THE STRONG SURVIVE ~ libre   ONLY THE STRONG SURVIVE ~ libre EmptyMar 12 Sep - 0:58


   

     

   

Only The Strong Survive

— Mareena & Félix


Un dernier baiser dans la nuit. Tu n'aurais pas dut revenir, Félix. Tu le savais. Tu le savais qu'elles t'attendraient. Toutes ces femmes qui tentent désespérément de s'accrocher à toi. Un jour, il va bien falloir que tu arrêtes de freiner pour les premières larmes qui coulent. Ça commence par une caresse. Une simple caresse réconfortante. Un sourire, comme tu sais si bien les faire. Puis tes yeux qui pétillent. Et les pièces qu'elle glisse dans ta poche tintent alors qu'elle commence déjà à enlever ses vêtements. Et tu ne sens ta respiration se mêler à la tienne dans un élan d'affection brutale. Sa peau brûle sous tes lèvres dévastatrices, ton prénom ne cesse de tourmenter les siennes. Une douce mélodie qui accompagne son plaisir, tu te contentes de prendre soin d'elle. Tu veux soigner toute cette douleur que son petite coeur de femme solitaire a enduré. Alors tu fais exactement ce qu'elle attends de toi sans qu'elle n'ait besoin de te l'ordonner. Tu les connais, tu sais ce qu'elles veulent. Tu t'exécutes et c'est tout. Et finalement, la flamme des bougies meure dans un silence satisfait. T'es resté un moment à regarder le plafond, alors que le corps à tes côtés semblait s'être assoupi. Disparais, Félix.

Tu n'étais pas venu pour ça. Tu n'étais pas censé recommencer. Mais que peux-tu y faire ? Dois-tu les laisser périr, enveloppé de cette tristesse infinie alors que tu sais très bien que tu es capable de les réconforter ? Ta peau se cache à nouveau sous ces beaux vêtements. Il faut rentrer. Lady Rosenhart n'aime pas quand tu es dehors trop longtemps. Tu te dis qu'elle a peut être peur de te perdre. Mais c'est si facile de te remplacer. Tu te plonge dans la nuit. Des ruelles que tu ne connais que trop bien. Des dalles que tu as compté, sous la pluie, sous le soleil, dans le froid, dans la chaleur. Les jolies jeunes femmes qui donnaient elles aussi un peu de leur amour aux autres, elles les avaient longtemps parcouru, ces ruelles. Tu les connais, elles te connaissent. Mais la demoiselle face à toi ne te revient pas. Elle semble méfiante, craintive. De quoi as-t-elle peur ? De toi ? Elle se retourne brutalement pour te montrer son arme. Tu lèves les mains en l'air, surpris, bredouillant avec ta voix toute douce.


« Excusez-moi, Mademoiselle. Je ne voulais pas vous effrayer. Vous n'avez pas l'air d'être du coin, je me trompe ? Je peux vous aider, peut être ? »


Lady Rosenhart pousserait un long soupire si elle te voyait. Ta gentillesse te perdra, Félix. Toi et ton regard innocent. Toi et ton sourire enfantin. Toi et tes attentions. Toi.  



   MAY


     
Revenir en haut Aller en bas
Ellerina Blumenthal
STAFF ~ administratrice
Ellerina Blumenthal
★ Moi j'ai un rêve ! ★
MESSAGES : 1178
INSCRIPTION : 02/03/2017
AVATAR : Adelaide Kane
ONLY THE STRONG SURVIVE ~ libre 1522934588-tumblr-nll2q31hez1qiyullo7-250

STATUT : Bientôt mariée, c'est du moins ce que souhaiterait son père. Mais Ella n'a pas l'intention de se faire passer la bague au doigt de si tôt !
CAMP : Neutre
MÉTIER : Elle fait partie d'une des familles les plus nobles du royaume, elle ne travaille pas, voyons !
HUMEUR : Changeante. Elle peut se montrer charmante comme détestable selon son bon vouloir.
COMPÉTENCES / POUVOIRS : Ellerina est capable de produire des flammes dans le creux de sa main et de les projeter autour d'elle. Lorsqu'elle se concentre, elle peut aussi agrandir un feu qui brûle déjà ou les flammes des bougies.
AVIS SUR LA DISPARITION DE LA PRINCESSE : Elle ne portait pas Eleanora dans son cœur mais la disparition de cette dernière l'inquiète tout de même. Maintenant que la sécurité du royaume est à nouveau menacée, Ellerina redoute une seconde Purge.


ÉNERGIE:
ONLY THE STRONG SURVIVE ~ libre Left_bar_bleue100/100ONLY THE STRONG SURVIVE ~ libre Empty_bar_bleue  (100/100)

ONLY THE STRONG SURVIVE ~ libre Empty
MessageSujet: Re: ONLY THE STRONG SURVIVE ~ libre   ONLY THE STRONG SURVIVE ~ libre EmptyDim 17 Sep - 18:52

Le corps tendu, les lèvres serrées, Mareena se préparait au pire. Elle regrettait déjà de ne pas être rentrée plus tôt : que cherchait-elle à prouver en s'aventurant si tardivement dans les ruelles sombres de Corona ? Qu'elle était parfaitement capable de se défendre seule alors qu'elle n'était en réalité qu'une gamine terrifiée ? C'était ce que tout le monde pensait d'elle, elle en était certaine. Pauvre petite Mareena. Pauvre petite chose sans défense. Elle aurait pu choisir de s'enfuir : elle était petite, agile et rapide et avec un peu de chance, elle aurait pu semer son assaillant. Mais elle avait voulu l'affronter pour se prouver qu'elle n'était pas faible. Car c'était ce que lui chuchotaient ses cauchemars la nuit, qu'elle avait fui le palais parce qu'elle n'était pas assez forte pour supporter son pouvoir et le poids de son statut de sorcière. Elle avait laissé derrière elle tous ceux qu'elle aimait, sa mère, Gisela, Leo, Ymir... Elle n'avait jamais été courageuse, elle n'était qu'une lâche et à cette pensée, ses doigts fins se refermèrent autour de la dague.

Elle allait réitérer sa menace lorsqu'une voix brisa le silence de la nuit et une silhouette apparut, silhouette qui ne ressemblait pas tout à fait à celle d'un voyou ou d'un brigand. En fait... en y regardant de plus près, la personne qu'elle avait prise pour un bandit était un jeune homme à peine sorti de l'adolescence. « Me... M'aider ? » bafouilla-t-elle bêtement, complètement prise au dépourvue. Elle s'était préparée à tout sauf à cela et à présent, elle se sentait sacrément idiote. Elle n'était plus la proie, c'était elle qui représentait une menace désormais, à cause du couteau qu'elle refusait toujours de lâcher. Et si la milice venait à inspecter cette rue, c'était elle qui aurait des ennuis, elle qui serait arrêtée pour avoir menacé un enfant. Bon sang, elle en aurait presque ri si cela n'avait pas été aussi pathétique !  « Je... Je pensais que vous étiez... Enfin, il est tard et je... » Elle esquissa un léger sourire, avant de se rappeler que le jeune homme ne pouvait sûrement pas le voir à cause de la pénombre. « ... disons que je suis plutôt quelqu'un de méfiant. » Sans blague.
Même si son ton s'était radouci, la jeune femme tenait toujours fermement la dague dans sa main, comme un dernier rempart contre l'angoisse qui la quittait pas. Après tout, elle était déjà au beau milieu des rues mal famées de Corona, et ce n'était sûrement pas ce jeune homme, chétif et à l'air innocent, qui pourrait les sauver en cas d'une attaque. D'ailleurs, tout ceci était peut-être un piège. D'abord, les brigands envoyaient un jeune ingénu pour rassurer la victime, avant l'agresser en toute impunité... Bon, c'était tiré par les cheveux et dignes des romans qu'elle lisait parfois à la bibliothèque mais s'il y avait bien une chose qu'elle avait appris au cours de sa courte vie, c'était qu'on ne pouvait faire confiance à personne. Ainsi, tant qu'elle n'aurait pas la certitude que le jeune homme en face d'elle était réellement sincère, elle ne lâcherait pas son arme. « Je rentrais chez moi et j'ai cru que vous étiez un de ces brigands qui aiment s'en prendre aux femmes à la nuit tombée. Mais je vois bien que vous n'êtes pas l'un d'entre eux, vous semblez très... jeune. » Elle n'avait pas voulu que cela sonne comme une insulte, car ce n'était assurément pas une, mais elle était toujours aussi surprise de croiser un adolescent à une heure aussi tardive. « Que faites-vous par ici ? »

○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○


She has the mindset of a queen and the heart of a warrior. She is everything all at once and too much for anyone who doesn't deserve her.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
★ Moi j'ai un rêve ! ★

ONLY THE STRONG SURVIVE ~ libre Empty
MessageSujet: Re: ONLY THE STRONG SURVIVE ~ libre   ONLY THE STRONG SURVIVE ~ libre EmptyVen 22 Sep - 12:01


   

     

   

Only The Strong Survive

— Mareena & Félix



Tu l'avais remarqué dès l'instant où elle avait posé les yeux sur toi. Elle n'était vraiment pas d'ici. Elle ne poserait pas ces questions, si elle savait. Elle ne te regarderait pas comme ça, si elle savait. Elle n'agirait pas de la sorte, si elle savait. Si elle savait qui tu étais vraiment. Dans ce quartier, tout le monde te connaissait. Après tout, c'était pas toujours les jours qu'un petit garçon faisait les trottoirs. Ta réputation, tu l'avais d'abord hérité de tes parents. Puis, de fil en aiguille, t'as fini par te faire un nom toi-même. Le gamin enjôleur. Le flatteur au grand cœur. L'amoureux des âmes solitaires. L'ingénu du trottoir. Ils te connaissent pour ton innocence sentimentale. Elles te connaissent pour ta pureté chaleureuse. Elles veulent toutes gouter à ta douceur, elles veulent toutes capturer ton cœur. Mais Félix, t'es plus obligé de faire ça. T'es plus obligé de faire plaisir à toutes ces femmes. Alors pourquoi tu continues de faire tout ce qu'elles te demandent dès qu'elles remplissent un peu plus ta bourse ? C'est pas grave, c'est pas ta faute. C'est jamais ta faute, de toutes façons.  

Elle est embarrassée. Bien sûre qu'elle est, elle s'attendait à une montagne de muscle menaçante et dangereuse. Mais ce n'était que toi. Ce petit gamin, cette petite lumière dans la ruelle sombre. Les femmes n'ont pas peur de toi. Il n'y a aucune raison. Tu as l'air si frêle, si jeune. Tu as l'air si gentil. Et tu l'es, beaucoup trop, même. Pourtant, même si cette demoiselle voit bien que tu es inoffensif, elle ne lâche pas son arme. Une méfiance à tout épreuve, ça te mettrait presque mal à l'aise toi qui a toujours cette facilité à instaurer un climat de confiance. Surtout avec les femmes. Les hommes ont tendance à se moquer de toi, se méfier à cause de ce sourire. A croire qu'elle faisait partie de cette catégorie de femmes qui restait sur ses gardes quelques soit la personne en face d'elle. Il s'approche, doucement pour ne pas paraître menaçant (bien qu'il n'ait aucune chance de faire peur à qui que ce soit avec son visage d'enfant).


« Je comprends parfaitement. Ces ruelles peuvent paraître extrêmement inquiétantes quand on ne les connait pas. » Il émet un rire innocent devant la remarque de la demoiselle « On me le dit souvent, oui. »


Félix avait cette petite étincelle dans le regard quand il regardait cette étrangère. La nouveauté le fascinait toujours autant. Il parcourait des yeux la forme de ce visage, les ondulations de ses cheveux, la longueur de ses cils, la finesse de ses lèvres, la couleur à peine perceptible dans la pénombre de ses yeux. Il l'admirait comme une œuvre d'art et chacun de ses coups d'oeil se faisaient plus admiratifs que le précédent. La particularité de Félix était qu'il vouait une adoration propre à chacune des femmes qui croisait son chemin. Il s'émerveillait sur le moindre détail, la moindre fossette, la moindre étincelle dans le regard. Il arrivait à ériger n'importe laquelle de ses rencontres au statut d'œuvre d'art.  

Elle te demande ce que tu fais ici. Que vas-tu répondre, petit Félix ? Quelle tête fera-t-elle lorsque tu lui diras que tu n'es qu'un objet pour ces dames ? Tu l'imagines, cette expression, ce dégout qui vient cacher les beaux traits de cette jeune femme ? Un étonnement, c'est sûre. Peut être qu'elle te demandera tes faveurs ? Tu en doutes. Elle n'a pas l'air d'être ce genre de femmes. Mais Félix, toi, as-tu l'air d'être ce genre d'hommes ?


« J'ai grandi dans ce quartier, je venais rendre visite à une vieille connaissance. Si je puis me permettre, je vous retourne la question. Que faites-vous dans ces ruelles à une heure si tardive ? »




   MAY


     
Revenir en haut Aller en bas
Ellerina Blumenthal
STAFF ~ administratrice
Ellerina Blumenthal
★ Moi j'ai un rêve ! ★
MESSAGES : 1178
INSCRIPTION : 02/03/2017
AVATAR : Adelaide Kane
ONLY THE STRONG SURVIVE ~ libre 1522934588-tumblr-nll2q31hez1qiyullo7-250

STATUT : Bientôt mariée, c'est du moins ce que souhaiterait son père. Mais Ella n'a pas l'intention de se faire passer la bague au doigt de si tôt !
CAMP : Neutre
MÉTIER : Elle fait partie d'une des familles les plus nobles du royaume, elle ne travaille pas, voyons !
HUMEUR : Changeante. Elle peut se montrer charmante comme détestable selon son bon vouloir.
COMPÉTENCES / POUVOIRS : Ellerina est capable de produire des flammes dans le creux de sa main et de les projeter autour d'elle. Lorsqu'elle se concentre, elle peut aussi agrandir un feu qui brûle déjà ou les flammes des bougies.
AVIS SUR LA DISPARITION DE LA PRINCESSE : Elle ne portait pas Eleanora dans son cœur mais la disparition de cette dernière l'inquiète tout de même. Maintenant que la sécurité du royaume est à nouveau menacée, Ellerina redoute une seconde Purge.


ÉNERGIE:
ONLY THE STRONG SURVIVE ~ libre Left_bar_bleue100/100ONLY THE STRONG SURVIVE ~ libre Empty_bar_bleue  (100/100)

ONLY THE STRONG SURVIVE ~ libre Empty
MessageSujet: Re: ONLY THE STRONG SURVIVE ~ libre   ONLY THE STRONG SURVIVE ~ libre EmptyMer 4 Oct - 18:27

Même si elle était rassurée de n'avoir en face d'elle qu'un adolescent apparemment inoffensif, la jeune guérisseuse restait sur ses gardes. D'autant plus qu'il agissait comme si tout allait bien dans le meilleur des mondes, comme s'ils ne se trouvaient pas dans l'une des parties les plus dangereuses de Corona. Cela pouvait signifier deux choses : soit il était particulièrement imprudent, soit il connaissait comme sa poche le quartier pauvre du royaume et n'était donc pas si inoffensif que cela. « Mais je les connais ! » répondit-elle un peu trop vite, abandonnant pour de bon l'idée de paraître détendue devant cet inconnu. Pour qui la prenait-elle ? Une oie blanche qui ne sortait jamais de chez elle ? Puis, elle réalisa que le jeune homme avait seulement voulu se montrer gentil et rassurant et qu'elle lui avait encore répondu sans le moindre ménagement. « Je suis navrée... C'est seulement que je connais bien le quartier de jour mais j'évite de m'y aventurer la nuit. »
Lorsqu'elle lui demanda ce qu'il venait faire par ici au beau milieu de la nuit, il répondit de manière évasive avant de lui retourner la question. Mmmh. Voilà qui ne calmait pas les inquiétudes de Maree. Une vieille connaissance ? Était-il en affaires avec un brigand du coin ? Mais encore une fois, cela ne collait pas avec ce jeune homme bien propre sur lui qui se tenait devant elle. Il n'avait vraiment rien d'un voyou ! « Oh, d'accord... » Elle faillit lui poser une question supplémentaire mais se ravisa au dernier moment. Après tout, il se montrait extrêmement courtois envers elle malgré la méfiance de la jeune femme et elle ne voulait pas le mettre à l'aise ou lui donner l'impression qu'il était en plein interrogatoire. S'il avait voulu lui faire du mal, il l'aurait sans doute fait depuis longtemps : elle pouvait donc se détendre. Légèrement, du moins. « Je suis guérisseuse. Je me rends chez les gens pour les soigner en échange de quelques couronnes. J'ai appris qu'un enfant était malade alors je m'y suis rendu et la consultation a duré un peu plus longtemps que prévu... » Elle regarda derrière elle d'un air nerveux, croyant avoir entendu un bruit de pas. « Écoutez, votre compagnie est vraiment charmante mais je préfèrerais ne pas m'attarder alors... »

Elle s'apprêtait à prendre congé de l'étrange jeune homme lorsque les pires soupçons de Mareena furent confirmés : les bruits de pas se transformèrent en une cadence inquiétante, celle des bruits de bottes et de sabots, le bruit de la milice urbaine. Ils patrouillaient régulièrement la nuit et avaient pour consigne de vérifier l'identité de tous ceux qui se promenaient la nuit tombée. Or, elle savait que sa présence à Corona ne tenait qu'à un fil : on la tolérait car elle appartenait à une famille noble mais on lui avait bien fait comprendre par le passé qu'au moindre faux pas, elle serait arrêtée ou envoyée en exil. Alors, si la milice la surprenait en pleine nuit dans le quartier mal famé de Corona en compagnie d'un drôle d'individu, elle ne donnait pas cher de sa peau ! « C'est la milice... » murmura-t-elle d'une voix étranglée. Elle regarda partout autour d'elle, cherchant le moindre recoin dans lequel elle pourrait se cacher. Bientôt, la panique la gagna complètement et elle se mit à trembler frénétiquement, incapable de prendre la moindre décision. « Il... il ne faut pas que les soldats me trouvent. » ajouta-t-elle en lançant un regard désespéré au jeune homme. Accepterait-il de l'aider sans poser de questions, sans chercher à comprendre pourquoi elle était aussi effrayée par la milice ? Le destin de Mareena reposait désormais entre ses mains.

○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○


She has the mindset of a queen and the heart of a warrior. She is everything all at once and too much for anyone who doesn't deserve her.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
★ Moi j'ai un rêve ! ★

ONLY THE STRONG SURVIVE ~ libre Empty
MessageSujet: Re: ONLY THE STRONG SURVIVE ~ libre   ONLY THE STRONG SURVIVE ~ libre Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
ONLY THE STRONG SURVIVE ~ libre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hentaï
» Hentaï RP
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Lumières de Corona ::  Je veux entrer dans la danse ! :: ★ Les archives du royaume :: ★ Les rps terminés-
Sauter vers:  


Corona est de retour !
N'oubliez pas de vous recenser si vous souhaitez rester parmi nous.


Aidez nous à faire grandir le forum en laissant un message sur Bazzart ou sur PRD. Merci par avance !